Lindemann dès 1919 avait décrit des effets isotopiques possibles pouvant permettre les séparations d’isotopes. Ces effets ont tous été étudiés pendant la guerre dans le cadre du « Manhattan Project ».

– Lindemann F. A et Aston J. C.The Possibility of Separating Isotopes, Philosoph. Mag. (G. B.) 37 pp.533-4 et 38 p. 173, 1919

– Aston, Mass Spectra and Isotopes, Londres, 1933

– Mattauch J., Methoden und Ergebnisse des Isotopenforschung, Physikalushe Zeitschrift, 38, 567, 1934

– Farkas, Light and Heavy Hydrogen, Cambridge, 1936

– Mattauch J., Ergebnisse des Exacten Wissenschaften, 1940, Tome 19 pp. 170-236

– Rapport de Henry D. Smyth , Traduit en Français par Maurice E. Nahmias, publié dans  » L’ Energie Atomique et son Utilisation Militaire » Editions de la revue d’Optique Théorique et Instrumentale, Paris, 1946
Ce rapport décrit et discute brièvement les six procédés qui ont été envisagés et étudiés pour la séparation des isotopes de l’uranium, et la préparation de l’eau lourde.

Des descriptions beaucoup plus détaillées sont fournies dans les livres de la série N.N.E.S publiée par Mc Graw Hill consacrée aux travaux réalisés dans le cadre du Manhattan Project.

– Kimball A. K., Bibliography of research on Heavy Hydrogen Compounds, Mc Graw Hill, 1949

– Cohen K., The Theory of Isotope Separation as Applied to the Large Scale Production of 235U. Mc Graw Hill, 1951

– Kirshenbaum I., Physical Properties and Analysis of Heavy Water, Mc Graw Hill, 1951

– Urey H. C. , Murphy G. M. Production of Heavy Water, Mc Graw Hill, 1955

Laisser un commentaire

Fermer le menu
ChatClick here to chat!+