Elise Fouré

Elise Fourré (LSCE, Saclay)

Origine et dynamique des fluides (eau, gaz) dans les enveloppes superficielles de la Terre : que peut nous apporter la mesure des isotopes de l’hélium ?

Résumé : Origine et dynamique des fluides (eau, gaz) dans les enveloppes superficielles de la Terre : que peut nous apporter la mesure des isotopes de l’hélium ? L’4He sur Terre provient majoritairement de la décroissance radioactive des séries de l’U et du Th alors que l’3He est essentiellement primordial. Grâce aux rapports isotopiques 3He/4He très contrastés dans les différents réservoirs terrestres (MORB, manteau profond, croûte continentale, atmosphère, matériel extraterrestre), les isotopes de l’hélium sont souvent utilisés comme traceurs de l’origine et de la circulation des fluides dans les enveloppes superficielles de la Terre. L’4He radiogénique s’accumulant dans les eaux continentales, il peut également être utile pour contraindre les temps de résidence des eaux souterraines. Au travers d’exemples très divers, j’essaierai de montrer la variété des thématiques scientifiques que les géochimistes de l’hélium abordent: hydrothermalisme marin et circulation océanique, hydrothermalisme continental (exemple de la Tunisie), lac subglaciaire de Vostok, circulation de fluides autour d’un pockmark de la marge congoangolaise, temps de résidence des aquifères sur le site ANDRA de Bure, etc… Par ailleurs, la mesure de l’3He bas niveau permet de mesurer le tritium environnemental (le produit de la décroissance radioactive du tritium est l’3He) et j’aborderai quelques aspects de la géochimie de cet autre isotope de l’eau, notamment à travers les enregistrements que nous avons obtenus sur les glaces polaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *